Le communisme en URSS

Par Yves Pepin

Introduction

En octobre 1917, la fin du tsarisme s’explique uniquement par une insurrection qui a débuté dans les casernes de Moscou. La révolution russe s’est réalisée en deux étapes : la première fut communiste et la seconde aristocratique. La victoire de la révolution aristocratique va entraîner une vague contre révolutionnaire qui ne réussit pas à renverser le capitalisme en Europe. Rempli de remords, Lénine se converti sincèrement au capitalisme avec sa Nouvelle Politique Économique (NEP). Commentez. L’affirmation pour être vrai serait plutôt : En octobre 1917, la fin du tsarisme ne s’explique pas uniquement par une insurrection qui a débuté dans les casernes de Moscou. La révolution russe s’est réalisée en deux étapes : la première fut bourgeoise et la seconde communiste. La victoire de la révolution communiste va entraîner une vague contre révolutionnaire qui ne réussit pas à renverser le communisme en Russie. Après cette victoire, Lénine libéralise un peu l’économie avec sa Nouvelle Politique Économique (NEP). Commentez.

La révolution russe

En 1917, la Russie fit une révolution qui allait changer la face du monde jusque dans les années 1990. Cette révolution mit fin au régime tsariste et instaura quelques mois plus tard dans une seconde révolution un régime communiste. Cette révolution n’était pas le fait d’un cas fortuit. Il avait origine de plusieurs années précédentes.

Il y avait en Russie plusieurs minorités nationales qui vivaient depuis plusieurs années sous la domination du régime tsariste. On pouvait retenir dans ces minorités des Finlandais, des Polonais et des Baltes. Ils devaient de plus en plus subir une intense russification. Certains de ces pays avaient été obligés de s’intégrer de force à la Russie à cause du Congrès de Vienne. Cependant, il y avait des mouvements séparatistes qui commençaient à apparaître dans ces régions dominées par l’Empire Russe.

La Russie avait commencée son industrialisation vers 1880 et elle était loin d’être achevée. Les conditions des ouvriers étaient comparable à celle de la France vers 1850. Les ouvriers commencèrent à faire part de leur mécontentement mais les révoltes furent écrasées dans le sang. Pour ce qui était de la paysannerie, il y avait une poussée démographique qui causa un manque de terre. Ils firent des émeutes contre les grands propriétaires terriens mais elles furent elles aussi écrasées dans le sang.

Entre 1904 et 1905, la Russie perdit la guerre contre le Japon et cela affaibli le régime tsariste qui était en place. Cela eut pour conséquence de causer la première révolution en 1905. À la suite de cette révolte, le tsar accepta de faire un compromis en créant la Douma. Le problème était qu’elle n’avait pas de véritable pouvoir et elle était dominée par le tsar. Le début de la guerre en 1914 ramena l’harmonie dans toute la Russie mais l’effet s’estompa vite. En février 1917, les femmes se révoltèrent et les reste de la nation les suivie. Les soldats se joignirent à eux et firent tomber le régime tsariste de Nicolas II le 2 mars 1917.

Les étapes de la révolution

Cette révolution qui avait pour base la Première Guerre mondiale et l’inflation eut pour point de départ une boulangerie de Petrograd dégénéra rapidement. Les soldats refusèrent de tuer le peuple et s’attaquèrent plutôt à leurs officiers. Quand le tsar abdiqua, un gouvernement provisoire fut créé avec la bourgeoisie libérale. Ce gouvernement avait malheureusement peu d’appuis chez le peuple et restait encore assez fragile. Le gros problème de ce gouvernement était qu’il voulait respecter ses engagements envers les alliés et continuer la guerre malgré l’opposition marquée du peuple. Le pouvoir commença à leur glisser des mains.

Les bolcheviks commencèrent alors à militer contre le gouvernement en place et reçurent l’appuis des soviets. Avec Lénine à la tête, les bolcheviks commencèrent à promettre la terre à ceux qui la cultivait, il s’engageait à donner du pain et surtout à mettre fin à la guerre qui s’éternisait. Vers le quatre et cinq avril 1917, Lénine se présenta devant les bolcheviks et proposa les thèses d’avril. Vers le mois de juillet 1917, les manifestations des bolcheviks furent écrasées dans le sang et Lénine dut partir en exil en Finlande. Trotski organisa alors la propagande qui mena à la révolution d’octobre 1917. La conjoncture fut favorable au bolcheviks car les soldats ne voulaient plus se battre, les paysans volaient les terres et les ouvriers étaient touchés par le chômage. Les bolcheviks prirent facilement le pouvoir le 23 et 24 octobre 1917. Ce fut la fin du court régime capitaliste en Russie.

La contre-révolution

Aussitôt que Lénine fut au pouvoir, il décida qu’il devait obtenir la paix à tout prix s’il voulait que la révolution tienne le coup. Il engagea alors de pourparlers avec l’Allemagne et signa en 1918 le traité de Brest-Litovsk. Cette paix, malgré les grandes pertes de territoires fut assez bien acceptée par le parti bolchevik. Cependant, la guerre continua malgré ce traité avec l’Allemagne. La Russie fut assiégée par les alliés et les opposants aux système communiste.

Les alliés firent alliance avec les Blancs composés d’anti-bolcheviks et des nationalités qui voulaient obtenir leur indépendance. Ce fut le début de la guerre civile en Russie. Les Anglais étaient au nord, les Français dans la région de la mer Noire et les Japonais en Asie orientale. La Russie fut donc complètement encerclée. Les alliés s’étaient joints à cette guerre car les bolcheviks refusaient de payer la dette du tsar. La Russie représentait un marché énorme et il y avait la crainte de la propagation communiste en Europe occidentale.

Ce fut le début en Russie de la politique du communisme de guerre. Sur le plan politique, le gouvernement lutta contre ses opposants politiques en les éliminant physiquement. Sur le plan agricole, les récoltes furent réquisitionnées de force pour ravitailler les villes qui en avaient besoin. Sur le plan industriel, les entreprises furent nationalisés et les employés étaient payé à la pièce. Sur le plan militaire, l’Armée Rouge qui comptait 500 000 combattants en 1918 se retrouva avec des effectifs de 5 millions de soldats en 1920. Les bolcheviks gagnèrent finalement cette guerre en 1924 et signèrent le traité de Riga. Cependant, eut de effets terribles sur le pays.

La NEP

Après ces terribles années de souffrance pour le peuple russe, Lénine devait leur venir en aide. La famine avait fait énormément de victimes dans la population. "La société russe s’est effondrée, ses cadres sont désagrégés". Ce fut pour réorganiser tout le pays que Lénine libéralisa un peu plus l’économie et lança sa Nouvelle Politique Économique (NEP). C’était plus une adaptation qu’un changement d’idéologie. Ce fut donc un retour à la liberté économique. Il y eut alors une hausse de la production, le chômage disparut et la monnaie fut de retour pour remplacer le troc. Il y eut même une amélioration dans la condition des paysans. Une certaine bourgeoisie fit son apparition.

Lénine mourut en janvier 1924. Une compétition s’amorça alors entre Trotski et Staline pour obtenir le pouvoir. Trotski rêvait d’une révolution universelle tandis que Staline était plutôt en faveur du communisme en un seul pays. Il s’allia alors de Zinoviev et de Kamenev pour écarter Trotski du pouvoir et les rejeta à leur tour. Trotski dut s’exiler et fut assassiné en 1940 à Mexico. Staline régna sur l’URSS jusqu’à sa mort en 1953


[Retour à la section Histoire]